3 déc. 2017

Des lendemains qui chantent – Anne Lanoë

Bonjour à tous !

Eh non, je ne suis pas morte ! Après une super première journée au SLPJ, j'ai été reboisée pour reprendre le blog, donc me voici avec une chronique fraîchement écrite !
Je suis donc de retour avec de nombreuses chroniques qui vous attendent... ;)


Auteure : Anne Lanoë
Nombre de pages : 253
Prix : 15,90€
Editions : Fleurus
Collection : Lire en grand
Sortie : 13 octobre 2017

Résumé

Paris, septembre 1933, Dora Alekseivna Vassilieva, 18 ans, fille d’émigrés russes, rencontre Jean Doucet, drôle et hâbleur, alors qu’elle s’apprête à faire couper et à vendre ses cheveux chez un coiffeur perruquier de la rue saint-Honoré. Elle veut acheter un appareil photo et concrétiser son rêve : devenir photographe-reporter. 
Dora, dont la famille a été en partie ruinée par la Révolution russe, est contrainte par sa mère de se marier avec un lointain cousin fortuné Dimitri Vodianov, tuberculeux. Ce dernier, qui se sait très malade et probablement condamné, lui promet qu’il ne lui imposera rien. Il partira après leur mariage dans un sanatorium en Suisse. Le mariage est célébré en janvier 1934 et Dimitri part peu de temps après. Seule à Paris, Dora revoit Jean durant la manifestation du 6 février 1934. Ils parlent politique, photographie, journalisme et marchent toute la nuit dans Paris.
Dora a le cœur déchiré entre Dimitri et Jean. Qui choisir dans cette tourmente, quand les ligues fascistes sèment la terreur, quand l’Europe sombre dans la haine et que le front populaire promet des lendemains qui chantent ?

Mon ptit com’s

25 oct. 2017

November 9 – Colleen Hoover

Hello tout le monde,

J’espère que vous allez bien ! On se retrouve pour ma chronique de November 9, le dernier roman de Colleen Hoover à paraître en VF aux éditions Hugo Roman dès demain !


Titre original (anglais) : November 9
Auteure : Colleen Hovver
Nombre de pages : 340
Prix : 17€
Editions : Hugo Roman
Collection : New Romance
Sortie : 26 octobre 2017

Résumé

Quand l'amour s'écrit au futur... 

Fallon et Ben se rencontrent par hasard alors que leur vie est en train de changer. 

La jeune femme est sur le point d'aller s'installer à New York où elle espère poursuivre une carrière d'actrice au théâtre. Ben veut devenir écrivain. 

Ils se croisent comme des étoiles filantes mais l'intensité de ce qu'ils partagent les pousse à se fixer un rendez-vous annuel, le neuf novembre. 

Fallon devient alors la source d'inspiration du roman de Ben. Chaque rendez-vous est unemine d'informations pour lui et, pour tous les deux, c'est le moyen de faire le point sur leur vie. 

Jusqu'au jour, un neuf novembre évidemment, où Fallon se met à douter de ce que Ben lui raconte sur lui-même. Peut-il avoir inventé sa vie comme un roman ? Et pourquoi ferait-il une chose pareille ?


Extrait

« Tu ne peux pas partir maintenant. Je n'ai pas fini de tomber amoureux de toi. »


Mon ptit com’s

22 oct. 2017

The Curse, tome 2 : The Crime – Marie Rutkoski

Hello à tous, j’espère que vous allez bien !

Qui dit vacances, dit retour ! 🎉 J’espère que vous êtes aussi contents que moi 😁

Surtout que je reviens avec une chronique d’un livre que j’ai tout simplement adoré, et je pense que vous aussi ! En espérant qu’elle vous plaira, bien qu’elle soit moins longue que les anciennes. (si vous voulez savoir pourquoi, c’est ici)


Titre original (anglais) : The Winner’s Crime (Winner #2)
Auteure : Marie Rutkoski
Nombre de pages : 535
Prix : 15€
Editions : Lumen
Sortie : 21 septembre 2017

Résumé

SPOILERS DU TOME 1

Gagner peut être la pire des malédictions...
Fille du général le plus titré de l'Empire, Kestrel a eu la faiblesse, alors qu'elle réprouve l'esclavage, d'acheter dans une vente aux enchères un jeune homme du nom d'Arin. Pire encore, elle a eu la bêtise de lui permettre de devenir son ami... et de laisser la ville entière s'en émouvoir. Elle n'a compris qu'au dernier moment son erreur, en découvrant l'impensable : espion aux ordres de son peuple oppressé, les Herranis, le jeune homme était là depuis le début pour la trahir, pour renverser le pouvoir.
À présent, tout a changé. Kestrel a été contrainte de lutter pour sa survie. Elle a vu ses amis tomber autour d'elle et a dû supporter la douleur de la trahison d'Arin - elle dont l'éducation entière lui souffle de tout faire pour se venger. Mais, quand il a fallu choisir son camp, elle a préféré, à son tour, l'impensable : sacrifier son bonheur pour celui des Herranis, céder à un terrible chantage qui la force à tourner le dos à Arin une bonne fois pour toutes. Elle est désormais la fiancée du fils de l'Empereur. S'ouvre, à la cour, un terrible jeu d'échec où Kestrel doit mentir à tout le monde, depuis le monarque - un homme sans pitié qui se délecte de la souffrance d'autrui - jusqu'à Arin lui-même, en passant par la masse des courtisans qui n'espèrent que sa chute.
Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple !


Extrait

Le général était si attaché à son honneur que celui ci en était presque devenu un objet tangible, solide, inamovible. Kestrel s'était souvent demandé autrefois quelle conception son père — et Arin — avaient de l'honneur, mais elle s'aperçu soudain qu'elle ne s'était jamais interrogée sur ce qu'elle même y voyait.
Il y avait une part de déshonneur, se dit-elle, à accepter l'idée que se faisaient les autres de l'honneur sans jamais la remettre en question.


Mon ptit com’s

À lire aussi :

15 oct. 2017

Léa, où es-tu ?

Bonjour tout le monde,

Comme vous avez pu le voir dans le titre :
1) je n’avais pas d’inspiration pour l’intitulé (qui est donc très narcissique et nul, désolée)
2) je ne reviens pas (encore) pour une chronique.

Je voulais vous faire un article où je vous parlerai un peu. Parce que si vous ne me suivez pas sur les réseaux sociaux, vous devez vous demander où je suis passée. Ou peut-être que non, vous vous en fichez totalement. Mais si quelqu’un se le demande, au moins, je lui répondrai.

Je ne vais pas vous raconter ma vie, parce que ça n’a pas d’intérêt pour vous (surtout que je le fais déjà bien assez sur Twitter ahah).
Les seules choses à savoir sont les suivantes : je suis rentrée en Première S, et depuis la rentrée, j’ai croulé sous le travail, et je n’ai eu le temps que de lire trois romans, tous trois pour le bac français.

Aucune lecture personnelle en un mois ? Oui, vous avez bien lu. Mon moral n’était donc pas toujours au top, et surtout, je n’avais rien à vous poster.
Je voyais ma PAL me faire de l’oeil, mais je n’ai sincèrement pas eu le temps de me plonger dans un roman autre que les trois pour les cours.
(D’ailleurs, je vous avais demandé sur Instagram mais pour ceux qui l’ont loupé : ça vous intéresserait un article qui résume des mini-avis des livres lus pour le bac français ?)

Suite à cette période où je ne vous ai rien posté sur le blog, ni sur Youtube, je me suis posé pas mal de questions. Est-ce que je dois continuer le blog et la chaîne ? Est-ce que ça en vaut le coup, si je ne vous poste des articles que lorsque j’en ai le temps ?
Puis je me suis rappelée à quel point j’aimais mon blog, et à quel point j’aimais les gens de la blogo, de booktube, de bookstagram... Et mon blog est avant tout une passion.

C’est pourquoi je vous disais il y a peu que je ne m’impose dorénavant plus de contrainte de mots pour mes articles. Avant, je voulais qu’ils fassent tous 800 mots. Maintenant, ce sera selon ce que j’ai à vous dire dedans. Bien évidemment, ils seront toujours argumentés (sinon mon blog n’a plus d’intérêt), mais peut-être moins longs. Je suis désolée d’avance pour ceux à qui cela déplaira, mais je ne veux pas que mon blog devienne une contrainte.

Je vais donc revenir petit à petit. J’ai deux chroniques à vous poster dans les jours qui viennent, et ça me rend très heureuse de revenir ! J’espère que vous ne m’avez pas oubliée entre-temps et surtout que vous ne m’en voulez pas.

Pour ce qui est de la chaîne Youtube, je vais voir comment cela se goupille, mais il ne faut pas oublier que la chaîne est annexe au blog, et non l’inverse. Si je dois sacrifier l’un des deux, ce sera la chaîne. Je vais cependant essayer de vous poster au moins une vidéo toutes les deux semaines, si je n’arrive plus à tenir le rythme de une par semaine.

Vous pouvez me suivre sur Instagram et Twitter où je suis plutôt active. Je vous donne des nouvelles en temps et en heure, notamment des livres que je lis ! On s’y retrouve ?

Je vous remercie d’avoir pris le temps de tout lire. Si c’est le cas, insérez le mot « retour » dans votre commentaire ;)

Prenez soin de vous et à bientôt,
Léa

17 sept. 2017

Les Pluies, tome 2 : Ensemble – Vincent Villeminot

Bonjour tout le monde ! J'espère que vous allez bien ;)

On se retrouve pour une nouvelle chronique !


Auteur : Vincent Villeminot
Nombre de pages : 360
Prix : 16,90€
Editions : Fleurus
Collection : Lire en grand
Sortie : 8 septembre 2017

Résumé

SPOILERS DANS LE RÉSUMÉ

Komolo, ville "refuge", située à peine au-dessus de la nouvelle mer formée par le Déluge. 300 000 survivants s'y entassent, depuis la catastrophe. De la Tour où on la garde enfermée, Lou a vu arriver Noah, Kosh et Ombre, les rescapés du paquebot, accompagnés de Chiloé. Avec Malcolm, elle parvient à se précipiter au pied des murailles... Mais il est déjà trop tard : son amoureux et sa famille sont arrivés dans un hors-bord frappé de la tête de mort. Les jeunes gens sont accusés de piraterie. Désormais, une course contre la montre est engagée : il faut faire évader coûte que coûte Kosh et Noah. Quitte à frayer avec les trafiquants de la ville, à affronter les soldats, les prisons, la peur. Puis il faut fuir. Mais vers où ? Vers les bois hantés de réfugiés, dans les montagnes de Kamachka ? Ou vers Chaazam, repère de pirates, où les attend le dénouement ?

Mon ptit com’s

À lire également :