20 août 2017

William Clarck, tome 1 : L’éminence bleue – Guillaume Benech

Bonjour à tou.te.s, j’espère que vous allez bien ! ;)

On se retrouve sur mon avis sur le tome 1 de William Clarck de Guillaume Benech, nommé L’éminence bleue. Pour en savoir plus, lisez ma chronique !


Auteur : Guillaume Benech
Nombre de pages : 293
Prix : 14,95€
Editions : Michel Lafon
Collection : Jeunesse
Sortie : 22 septembre 2016

Résumé

À 15 ans, William Clarck est un apprenti hacker à tendance kleptomane qui utilise ses talents pour restituer à ses camarades les objets confisqués par les professeurs. Jusqu'au jour où il se fait prendre et finit au poste. Il pensait que sa vie n'allait plus jamais être la même, mais il n'imaginait pas à quel point. De retour chez lui, il découvre avec horreur que sa mère a été assassinée et son père lui révèle une vérité incroyable : agent spécial, il a été démasqué et toute sa famille est désormais en danger...
William, aidé par sa meilleure amie Zoé, subtilise un téléphone-Taser aux services secrets auxquels il a été confié. Ensemble, ils se lancent dans une périlleuse aventure à la poursuite de l'insaisissable tueur qui a juré la perte des Clarck.


Extrait

« C’était absolument immense. Je crois n’avoir jamais vu autant de livres de ma vie…. Les rayonnages étaient remplis à ras bord d’ouvrages, récents comme plus anciens. Je n’en revenais pas. La bibliothèque était divisée en diverses salles, sur plusieurs étages, chacune étant réservée à un secteur particulier. Tout autour des tables de lecture, des livres s’empilaient sur des mètres de hauteur. Pour s’y retrouver, ça allait être compliqué ! »


Mon ptit com’s

          J’avais eu envie de lire le tome 1 de William Clarck, L’éminence bleue dès sa sortie car je suis depuis très longtemps Guillaume Benech et je voulais découvrir sa plume. Lorsque je suis allée chez Manon du blog Honey-Money et que je l’ai vu dans sa bibliothèque (je n’avais toujours pas eu l’occasion de me le procurer) je n’ai pas hésité ! D’autant plus qu’elle n’a pas vraiment apprécié, je voulais me forger mon propre avis.

           Nous découvrons William Clarck, 15 ans, hacker à ses heures perdues. Il utilise ses talents pour restituer à ses camarades leurs objets confisqués par leurs professeurs… jusqu’au jour où il se fait prendre et termine au poste de police. Il découvre alors que sa mère a été assassinée, que son père est un agent secret, et que toute sa famille est désormais en danger ! Commence une aventure folle à la poursuite du tueur.

          Honnêtement, je dois dire que j’ai beaucoup apprécié ma lecture. Quelques points m’ont dérangée — je vous les donnerai par la suite — mais globalement, L’éminence bleue m’a séduite. J’ai commencé ma lecture sans savoir à quoi m’attendre, entre les avis « coup de coeur » et les déceptions ; je suis heureuse de pouvoir dire que j’ai aimé ce roman !

          J’ai vraiment apprécié les personnages, avec une préférence pour William. Je ne m’attendais pas à m’attacher autant à lui, surtout à lui en particulier, mais ça a été le cas. J’aime son esprit, sa manière de penser, et le fait qu’il arrive à se remettre en question. Je pense que j’ai réussi à m’identifier à lui malgré le fait que nous soyons différents, ce qui est un très bon point !

         Quant à Zoé, je l’ai trouvée sympathique, mais sans plus. Je n’ai pas eu d’affinité particulière avec elle, probablement à cause de son caractère qui est très différent du mien. Elle est cependant très sympathique à suivre. J’ai trouvé les autres personnages très intéressants à leur manière, plus ou moins évidemment, mais je ne vais pas tout vous détailler sinon ça risque de prendre longtemps !

           Parlons maintenant de l’intrigue. Je pense que c’est ici que résident les points négatifs qui m’ont le plus dérangée durant ma lecture. L’intrigue globale est vraiment sympathique, je dois dire que j’ai été plongée dans les aventures de William et que j’avais du mal à décrocher. 

          Malgré tout, certains événements paraissent parfois peu crédibles, et quelques rebondissements, trop prévisibles. Ils sont bien pensés, mais généralement anticipés. Je ne dis pas que ça gâchait le roman, loin de là, mais je ne me suis pas retrouvée bouche-bée, en tout cas.

          Également, William et Zoé rencontrent souvent de la facilité envers les obstacles qui sèment leur chemin. Ça peut avoir un petit soucis de crédibilité, comme beaucoup l’ont fait remarquer, mais cela ne m’a pas dérangée dans le sens où l’auteur a fait attention de bien expliquer comment chaque solution arrivait. Et à part ça, de nombreux problèmes arrivent, ce qui rattrape le tout.

           En revanche, ce qui m’a vraiment impressionnée, c’est la plume de Guillaume Benech ! Je l’ai trouvée géniale, à la fois mature et accessible. Le ton employé est abordable, entre des expressions verbales à la limite du familier pour le réalisme et une narration très jolie. J’ai adoré cet aspect du roman.

           Autre chose, je me dois de parler de la scène finale — attention, je ne parle pas de l’épilogue, mais bien de la fin du roman. Je l’ai trouvée tout simplement époustouflante. Riche en action, je n’ai pas pu lâcher le livre avant d’avoir terminé ma lecture.

          Durant le roman, l’action est présente, mais je n’irai pas jusqu’au suspense, dû aux révélations plutôt prévisibles. C’est très important, et pour ça, je dois féliciter Guillaume qui a tenu les promesses données ! Je pense notamment à certains romans censés parler d’un sujet pour ensuite s’en écarter… Ici, ça n’a pas été le cas, et c’est tant mieux !

           Vous l’avez compris, j’ai beaucoup apprécié ma lecture malgré quelques points négatifs. Je suis certaine que le tome 2 sera encore meilleur, et j’ai hâte de pouvoir le découvrir. 

           Parlons rapidement de la fin dans le sens épilogue. Je diviserais cet épilogue en trois parties ; l’une est totalement prévisible, tandis que les deux autres sont vraiment détonnantes ! Guillaume Benech a terminé son roman en apothéose ; le rythme devient de plus en plus rapide au fur et à mesure de notre lecture, pour finir dans une explosion.

EN CONCLUSION, L’éminence bleue a été une très agréable surprise !
J’ai adoré William, l’écriture de Guillaume Benech, et l’action présente dans le roman.
Le rythme de l’intrigue s’accélère au fur et à mesure qu’on avance dans notre lecture, pour terminer en apothéose.
J’ai hâte de découvrir le tome 2 qui, je n’en doute pas, sera encore meilleur.

++++++++++++++++++++++++++++++
L’avis de ma binôme :
Livre non lu.

L’avis des partenaires du blog :

+++++++++++++++++++++++++++++

L’avez-vous lu ? Vous tente-t-il ? :)

Des bisous,
Léa

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Un avis à me donner ? Une remarque ? Les commentaires sont faits pour ça, et font surtout plaisir !